LE QUAI 54 REVIENT LES 8 ET 9 JUILLET AVEC… YOUNG THUG

27 06 2017

Après une annulation de dernière minute l’année dernière, le tournoi de streetball Quai 54 revient les 8 et 9 juillet sur le site de la Pelouse de Reuilly à Paris. Une édition qui promet d’être riche en émotions à en croire le nom du premier invité : Young Thug.

Basketball, concerts de hip hop, show à l’américaine… le Quai 54 est devenu le rendez-vous incontournable des amateurs de basketball et de culture urbaine. Cette année, il aura lieu le week-end du 8 et 9 juillet, après avoir été annulé l’année dernière par la Préfecture de police de Paris (deux jours avant) pour des raisons de sécurité, suite à l’attentat terroriste de Nice. L’accès se fera uniquement par billet contrairement à la plupart des éditions précédentes.

Côté compétition, 16 équipes constituées d’un mélange de professionnels et d’amateurs, venues des quatre coins de la planète, se disputeront le titre de “Quai 54 Streetball World Champions”. Ils tenteront de remettre en jeu le titre de l’équipe Yard-La Relève, vainqueurs de la dernière édition en 2015. Neuf équipes sont d’ores et déjà sélectionnées. Parmi elles, six vétérans du tournoi : Yard-La Relève (France), La Fusion (France), l’équipe la plus titrée du tournoi avec 5 participations et 4 victoires, Hood Mix 2.0 (France), Midnight Madness All-Stars (Royaume-Uni), Der Stamm (Allemagne), et Open Run (Pays-Bas). Ainsi que trois équipes qui feront cette année leur première participation : Nuclear Fusion (Chine), Tshiamo (Belgique) et World Label (Mali). Sept autres équipes viendront rejoindre le tableau à l’issue du tournoi de qualifications qui aura lieu le 7 juillet à la Hoops Factory d’Aubervilliers. Pour s’y inscrire, les équipes doivent être composées de 10 joueurs et d’un coach et envoyer leur candidature à l’adresse mail suivante : teams@quai54.com

Côté animation, on retrouvera le traditionnel Quai 54 Dunk Contest, un concours spectaculaire de dunks. « Cet événement dans l’événement est désormais reconnu comme l’équivalent du championnat du monde de dunks, surpassant de l’avis de tous le concours de dunks de la NBA en termes de créativité, de spectacle et d’énergie », souligne un communiqué de l’organisation. Une pléiade d’artistes se produira par ailleurs durant les deux jours de compétition. À noter d’ores et déjà la venue du rappeur américain Young Thug le 9 juillet au soir. D’autres artistes et des athlètes NBA feront par ailleurs le déplacement. Pour l’instant aucun autre nom n’a été communiqué.

Entre chaque match, on retrouvera également des shows surprise, des battles amateur de danse et de rap, ainsi que des DJ sets hip-hop, R&B et dancehall, le tout animé par le commentateur de basket Duke Tshomba, l’artiste Mokobé et le comédien Thomas N’Gijol. Les places seront disponibles dès le jeudi 29 juin à 10h sur le site du Quai 54. Les plus rapides pourront donc choisir leur emplacement. Comptez entre 25 et 35 euros pour la journée du 8 juillet, et entre 35 et 45 euros pour le 9. Vous l’aurez compris, le Quai 54 compte bien prendre sa revanche sur 2016! – Nadia B.

 

 





JAROD REVIENT EN FORCE AVEC LE CLIP : « PASSE LÀ-BAS #2 »

21 05 2017

Le 6 mai dernier, nous fêtions les 1 an de l’album de Jarod, Caméléon. Le rappeur nous offre cette fois-ci un nouveau clip, celui de Passe là-bas #2.

C’est la suite du premier épisode sorti le 16 avril 2015. Passe là-bas #2 est le nouveau clip de Jarod. Le rappeur fait partie de la catégorie que l’on apprécie beaucoup, celle des kickeurs! Rappelons qu’initialement, un kickeur désigne quelqu’un qui « kicke », c’est-à-dire qui pose un texte de rap. Avec le temps, ce terme a évolué et peut désigner un rappeur capable de rapper son texte à grande vitesse, à l’instar de Sam’s, Sofiane, ou encore Big Flo et Oli.

Avec ses autres titres Termine 2016 et Start 2017, Jarod nous avait déjà mis en garde en proposant un nouveau style. On ne sait pas ce que nous réservent les prochains projets de Jarod, mais une chose est sûre à l’écoute de Passe là-bas #2, on est déjà impatient d’écouter la suite ! – Aaron.

 





KILLASON, LE NOUVEAU PRODIGE DE LA SCÈNE URBAINE

21 04 2017

Son nom ne vous dit peut-être encore rien, mais il est en train de devenir le nouveau prodige de la scène urbaine. À 22 ans, KillASon, de son vrai nom Marcus Dossavi-Gourdot, a déjà une cinquantaine de scènes à son actif, dont le célèbre Olympia, en novembre dernier, en première partie de Jain. Aujourd’hui, il sort son deuxième EP : STW1, avant de partir pour l’Asie, et conquérir le monde.

Sa tête émerge de la terre. Parfois en fourrure rouge au dessus d’un rocher ou d’une voiture, parfois torse nu en train de danser. KillASon s’illustre dans son dernier clip : Wrong. Il rappe, il danse, mais surtout il performe. L’artiste fait de l’energy music comme il aime revendiquer, « une base hip hop forte avec des influences électro et pop », précise-t-il à Urban Act’ magazine. De l’energy music aussi parce qu’ il « donne beaucoup d’énergie en concert, et musicalement il y a beaucoup de variations, de tons, et de styles ».

 

Après seulement 2 ans de carrière, aujourd’hui est une nouvelle étape pour le chanteur. Il sort son nouvel EP : STW 1 (qui signifie Strange The World 1) : cinq titres en version digitale, et un de plus en version physique. Son deuxième projet, après The Rize, sorti en février 2015. « STW1 est beaucoup plus spatial, plus mélodique que The Rize, qui était plus dans la puissance avec des gros beats, explique-t-il. Les thématiques sont plus personnelles, et certains sons sont plus posés, ça amène à voyager.» KillASon nous fait effectivement voyager. Il nous emmène dans son monde. Un monde influencé d’artistes tels qu’Outkast, Lil Wayne, Busta Rhymes, Bob Marley, Police, Michael Jackson, mais aussi Dr Dre, Snoop Dogg, Kendrick Lamar, ou encore Daft Punk, « la french touch », selon lui. Une touche française qu’il n’hésite pas non plus à proclamer dans ses textes exclusivement anglais, en y parsemant quelques mots français.

S’il semble déjà conquérir une partie de la France – on le retrouvera au festival des Eurockéennes en juillet prochain aux côtés de Booba et PNL, mais aussi aux Vieilles Charrues (M.I.A, Macklemore et Ryan Lewis, Dj Snake, etc. ) –, KillASon va prochainement partir en Chine, en Corée du Sud et au Vietnam. Deux semaines « d’aventure » grâce au dispositif French Miracle Tour, qui promeut des artistes francophones en Asie. « Il y a énormément de potentiel en Asie parce qu’il n’y a pas autant d’artistes qu’en Europe, se réjouit-il. Il y a vraiment une place à prendre en tant qu’artiste étranger, notamment en Chine. » Par la suite, le rappeur parcourra la France avec ses propres dates, et pense déjà à sortir un prochain EP en automne. Quant à la réalisation d’un album, ce ne sera pas de suite. « On verra si je sors un album dans 2 ans ou pas, en fonction des retours, et comme je suis aussi à la fac », ajoute-t-il.

 

La musique dans le sang

Avec une mère et un père danseurs-chorégraphes, et un beau-père musicien, le rappeur a toujours baigné dans le milieu artistique. Il a pris des cours de batterie pendant 7 ans, puis s’est initié à l’âge de 17 ans à la MAO, musique assistée par ordinateur, grâce à son beau-père, qui continue à le former. Aujourd’hui, KillASon compose lui-même ses morceaux et écrit ses textes. « La musique m’a toujours procuré des choses que ce soit d’un point de vue émotionnel ou corporel, je me suis donc rapidement mis à danser et à chanter », explique-t-il. Car oui, le chanteur est aussi un danseur de hip hop confirmé. Quand il en a l’occasion, il continue à participer à des battles. Le reste du temps, il crée des chorégraphies sur ses propres sons.

À 20 ans, il joue son premier « vrai » concert à la Smac (Scènes de musiques actuelles) de Poitiers, la ville où il a grandi. De là, tout s’enchaîne. Il se fait remarquer, remporte des concours, et accumule les prestations. Il faut dire que KillASon sur scène c’est quelque chose ! Le rappeur sait comment occuper l’espace et le temps. Il danse, gesticule, et enchaîne lui-même les morceaux. Résultat? Le public est rapidement conquis. Il l’a notamment prouvé l’été dernier au festival Rock en Seine. « Les gens apprécient énormément le live, les retours sont très positifs », souligne-t-il.

 

Son propre produit marketing

«  Je n’ai pas la prétention de dire que j’ai créé quelque chose mais j’essaie d’innover d’un point de vue marketing et communication », souligne le jeune rappeur. Étudiant en master de Marketing à l’université Paris-Dauphine, KillASon met à profit ses cours pour façonner son image. Il est son propre produit marketing. « Mes études m’aident dans ce que je fais actuellement. En tant qu’artiste, tu as énormément de marketing et de communication de l’image, j’applique moi-même des notions, des modèles, et des théories », poursuit-il. Acharné et optimiste, KillASon compte poursuivre ses études quoi qu’il arrive. « Je terminerai mes études, ça n’entravera pas mon évolution artistique, je vais y arriver, se persuade-t-il. J’ai toujours été déterminé dans ce que je voulais faire, et plus ça va, plus ça me confirme que j’ai eu raison de suivre ce chemin ».

Une énergie, une force mentale, mais aussi un avant-gardisme qui le propulsent aux rangs d’artistes urbains émergents. Dernièrement, il a réussi à convaincre Yves Saint Laurent Beauté de figurer dans une vidéo promotionnelle. 1 minute 34, vues plus d’un million de fois sur YouTube, qui relatent le portrait de l’artiste. Les cinémas MK2, eux, diffusent depuis peu le teaser de son clip Wrong pendant les pubsSi après ça, vous n’êtes toujours pas allés écouter ou voir KillASon, vous aurez sûrement tort… – Nadia B.

 

En savoir plus :

 Son site officiel

Sa page Facebook

Son Twitter





LE NOUVEAU CLIP DE KENDRICK LAMAR : « HUMBLE »

1 04 2017

Kendrick Lamar a surpris tout le monde en dévoilant jeudi un nouveau clip, intitulé Humble. Rappant en tenue de pape, parfois même avec des flammes qui jaillissent des cheveux, le chanteur californien a une nouvelle fois livré une prestation artistique. La vidéo comptabilise déjà 14 millions de vues sur YouTube, et devrait être extrait d’un prochain album. La semaine dernière, le rappeur avait en effet posté une image sur Instagram (avant de la supprimer) : un chiffre romain quatre en blanc, sur fond noir. Pour la plupart des médias, il s’agirait de la pochette de son futur et quatrième album, qui s’intitulerait IV, et dont la sortie pourrait être le 7 avril. En attendant d’avoir plus de détails, vous pouvez également découvrir My Heart Part IV, un autre extrait de Kendrick, sorti le 23 mars. – Nadia B.

 





RETOUR SUR LE CONCERT DE SOFIANE AU NOUVEAU CASINO

26 03 2017

Afin de fêter la sortie de son nouvel album #JeSuisPasséChezSo, Sofiane alias Fianso, s’est produit sur la scène parisienne du Nouveau Casino le 9 mars dernier. Un boulot sérieux, Police nationale, Tireurs dans la ville, Ma cité a craqué, ou encore 93 Empirele rappeur du Blanc-Mesnil a interprété ses plus grands titres, accompagné des artistes présents sur l’album, à l’instar de Samat, Bakyl, ou Kalash Criminel.

En tournée dans toute la France, Sofiane revient pourtant d’une longue période de silence. Il a su rebondir grâce à sa série d’épisodes #JeSuisPasséChezSo, qui a par la suite donné l’album du même nom. Le concept était simple mais audacieux : écrire un titre, l’enregistrer, puis tourner le clip, tout ça dans la même semaine! Avec une technique et une énergie impressionnantes, il lui a fallu seulement 8 mois pour inonder la scène Rap, et signer sur le label Capitol pour une somme record. Le montant précis n’a pas été dévoilé, mais le détenteur du précédent record était Booba avec un contrat estimé à 500 000 euros. – Aaron.





WAKA FLOCKA EN SHOWCASE À PARIS

1 02 2017

Soirée hip hop US en perspective! Le rappeur américain Waka Flocka se produira en showcase à Paris ce vendredi 3 février en compagnie notamment de DJ Whoo Kid, le Dj new-yorkais du groupe G-Unit. La soirée est organisée par le label Tealer Records, qui possède également une ligne de vêtements streetwear.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Urban Act’ magazine vous propose de remporter 2 places pour une personne en jouant sur notre page Facebook! (Jeu-concours valable jusqu’au jeudi 2 février 23h59).

 

Plus d’infos :
Tealer Waka Flocka Party
Vendredi 3 février, de 23h30 à 6h
au Showcase Paris, Pont Alexandre III, Berges Rive Droite 75008 Paris
tarif à partir de 20€, réservation en ligne disponible ici.





‘DKR’, LE NOUVEAU CLIP DE BOOBA

17 11 2016

Booba vient de dévoiler le clip de DKR, en hommage à la ville de Dakar et du Sénégal, le pays d’origine de son père. Le titre pourrait, lui, faire partie de son prochain album, à suivre donc… – N.B.