KILLASON, LE NOUVEAU PRODIGE DE LA SCÈNE URBAINE

21 04 2017

Son nom ne vous dit peut-être encore rien, mais il est en train de devenir le nouveau prodige de la scène urbaine. À 22 ans, KillASon, de son vrai nom Marcus Dossavi-Gourdot, a déjà une cinquantaine de scènes à son actif, dont le célèbre Olympia, en novembre dernier, en première partie de Jain. Aujourd’hui, il sort son deuxième EP : STW1, avant de partir pour l’Asie, et conquérir le monde.

Sa tête émerge de la terre. Parfois en fourrure rouge au dessus d’un rocher ou d’une voiture, parfois torse nu en train de danser. KillASon s’illustre dans son dernier clip : Wrong. Il rappe, il danse, mais surtout il performe. L’artiste fait de l’energy music comme il aime revendiquer, « une base hip hop forte avec des influences électro et pop », précise-t-il à Urban Act’ magazine. De l’energy music aussi parce qu’ il « donne beaucoup d’énergie en concert, et musicalement il y a beaucoup de variations, de tons, et de styles ».

 

Après seulement 2 ans de carrière, aujourd’hui est une nouvelle étape pour le chanteur. Il sort son nouvel EP : STW 1 (qui signifie Strange The World 1) : cinq titres en version digitale, et un de plus en version physique. Son deuxième projet, après The Rize, sorti en février 2015. « STW1 est beaucoup plus spatial, plus mélodique que The Rize, qui était plus dans la puissance avec des gros beats, explique-t-il. Les thématiques sont plus personnelles, et certains sons sont plus posés, ça amène à voyager.» KillASon nous fait effectivement voyager. Il nous emmène dans son monde. Un monde influencé d’artistes tels qu’Outkast, Lil Wayne, Busta Rhymes, Bob Marley, Police, Michael Jackson, mais aussi Dr Dre, Snoop Dogg, Kendrick Lamar, ou encore Daft Punk, « la french touch », selon lui. Une touche française qu’il n’hésite pas non plus à proclamer dans ses textes exclusivement anglais, en y parsemant quelques mots français.

S’il semble déjà conquérir une partie de la France – on le retrouvera au festival des Eurockéennes en juillet prochain aux côtés de Booba et PNL, mais aussi aux Vieilles Charrues (M.I.A, Macklemore et Ryan Lewis, Dj Snake, etc. ) –, KillASon va prochainement partir en Chine, en Corée du Sud et au Vietnam. Deux semaines « d’aventure » grâce au dispositif French Miracle Tour, qui promeut des artistes francophones en Asie. « Il y a énormément de potentiel en Asie parce qu’il n’y a pas autant d’artistes qu’en Europe, se réjouit-il. Il y a vraiment une place à prendre en tant qu’artiste étranger, notamment en Chine. » Par la suite, le rappeur parcourra la France avec ses propres dates, et pense déjà à sortir un prochain EP en automne. Quant à la réalisation d’un album, ce ne sera pas de suite. « On verra si je sors un album dans 2 ans ou pas, en fonction des retours, et comme je suis aussi à la fac », ajoute-t-il.

 

La musique dans le sang

Avec une mère et un père danseurs-chorégraphes, et un beau-père musicien, le rappeur a toujours baigné dans le milieu artistique. Il a pris des cours de batterie pendant 7 ans, puis s’est initié à l’âge de 17 ans à la MAO, musique assistée par ordinateur, grâce à son beau-père, qui continue à le former. Aujourd’hui, KillASon compose lui-même ses morceaux et écrit ses textes. « La musique m’a toujours procuré des choses que ce soit d’un point de vue émotionnel ou corporel, je me suis donc rapidement mis à danser et à chanter », explique-t-il. Car oui, le chanteur est aussi un danseur de hip hop confirmé. Quand il en a l’occasion, il continue à participer à des battles. Le reste du temps, il crée des chorégraphies sur ses propres sons.

À 20 ans, il joue son premier « vrai » concert à la Smac (Scènes de musiques actuelles) de Poitiers, la ville où il a grandi. De là, tout s’enchaîne. Il se fait remarquer, remporte des concours, et accumule les prestations. Il faut dire que KillASon sur scène c’est quelque chose ! Le rappeur sait comment occuper l’espace et le temps. Il danse, gesticule, et enchaîne lui-même les morceaux. Résultat? Le public est rapidement conquis. Il l’a notamment prouvé l’été dernier au festival Rock en Seine. « Les gens apprécient énormément le live, les retours sont très positifs », souligne-t-il.

 

Son propre produit marketing

«  Je n’ai pas la prétention de dire que j’ai créé quelque chose mais j’essaie d’innover d’un point de vue marketing et communication », souligne le jeune rappeur. Étudiant en master de Marketing à l’université Paris-Dauphine, KillASon met à profit ses cours pour façonner son image. Il est son propre produit marketing. « Mes études m’aident dans ce que je fais actuellement. En tant qu’artiste, tu as énormément de marketing et de communication de l’image, j’applique moi-même des notions, des modèles, et des théories », poursuit-il. Acharné et optimiste, KillASon compte poursuivre ses études quoi qu’il arrive. « Je terminerai mes études, ça n’entravera pas mon évolution artistique, je vais y arriver, se persuade-t-il. J’ai toujours été déterminé dans ce que je voulais faire, et plus ça va, plus ça me confirme que j’ai eu raison de suivre ce chemin ».

Une énergie, une force mentale, mais aussi un avant-gardisme qui le propulsent aux rangs d’artistes urbains émergents. Dernièrement, il a réussi à convaincre Yves Saint Laurent Beauté de figurer dans une vidéo promotionnelle. 1 minute 34, vues plus d’un million de fois sur YouTube, qui relatent le portrait de l’artiste. Les cinémas MK2, eux, diffusent depuis peu le teaser de son clip Wrong pendant les pubsSi après ça, vous n’êtes toujours pas allés écouter ou voir KillASon, vous aurez sûrement tort… – Nadia B.

 

En savoir plus :

 Son site officiel

Sa page Facebook

Son Twitter





J-3… LA FINALE DU JUSTE DEBOUT 2016

3 03 2016

La finale du Juste Debout, considéré comme l’un des plus grands événements de danses urbaines debout, aura lieu ce dimanche 6 mars à Paris Bercy, rebaptisé Accor Hotels Arena.

Pour cette 14ème édition, le jury du Juste Debout sera entièrement composé de femmes! Les danseuses Dey Dey (Popping – France), Niki (Hip Hop – Suède), CIO (Locking – Japon) et Toyin (House – USA), jugeront dimanche les 1/4, les 1/2 et les finales des disciplines hip-hop, house, locking, popping, expérimental et dancehall.

Depuis le mois de janvier, les meilleurs danseurs, issus de 14 pays sont sélectionnés par l’équipe du Juste Debout. Et parmi eux, les futurs vainqueurs de l’édition 2016! En attendant de connaître les noms, sachez que la billetterie est désormais ouverte (35 euros, voir ici). L’ouverture des portes se fera, elle, à 12h.

Pour ceux qui ne pourront pas y assister, il existe néanmoins d’autres alternatives. Tout d’abord, l’événement sera retransmis en ligne sur le site du Juste Debout, ou encore sur Red Bull TV. Par ailleurs, il est possible d’accéder gratuitement aux préselections parisiennes, qui auront lieu le vendredi 4 mars à la Maison de la Radio (ouverture des portes à 17h). Des places sont néanmoins à retirer en amont à la Juste Debout School (3 rue de l’Est, 75020 Paris).
Le samedi 5 mars, le public pourra également assister aux qualifications du Juste Debout au Ponton (69, port de la Rapée 75012 Paris). Le prix est de 25 euros, et les places sont à retirer à la Juste Debout School ou sur place. L’ouverture des portes est fixée à 13h. Et d’ici là, que le meilleur gagne! – N.B.

 

 

Plus d’infos :
http://www.juste-debout.com/
Dimanche 6 mars
Accord Hotels Arena
8, boulevard de Bercy 75012 Paris
Ouverture des portes : 12h
Tarif : 35 euros (réservation)





RETOUR SUR L’ACTUALITÉ 2014

5 01 2015

Mariage de Kim Kardashian et Kanye West, Beyoncé et Jay-Z en tournée au Stade de France, la finale des Red Bull Bc One à Paris, John Galliano nommé directeur artistique de Maison Martin Margiela… l’actualité urbaine 2014 a été riche en événements! Mais 2014 est aussi une année de rencontres pour Urban Act’ magazine : Jessica Alba, Cara Delevingne, Beenie Man, Keith Murray, Kanye West, Ciara ont posé sous notre objectif! Tour d’horizon des faits marquants de l’année.

2014 a démarré sur les chapeaux de roues! La rédaction d’Urban Act’ magazine vous a proposé dès janvier une nouvelle rubrique LIFESTYLE. La maquilleuse Cate P nous expliquait ainsi comment réaliser le contouring, la technique de maquillage convoitée par les Américaines.

Côté MUSIQUE. À Bordeaux. Jarod est venu faire un tour en janvier pour une session freestyle. Le rappeur américain Keith Murray (Def Squad) se produisait fin mai sur la scène de l’I.Boat et répondait à quelques unes de nos questions, l’interview par iciSnoop Dogg était également de passage, en octobre pour un show case à la discothèque La Plage. Le Reggae Sun Ska avait lieu pour la première fois dans la ville et a accueilli Shaggy, Beenie Man, Busy Signal, Tiken Jah Fakoly, Daniel Bambaata Marley, Naâman ou encore Danakil.

En France :  le rappeur Rohff a été placé en garde à vue après un incident chez Ünkut, puis libéré sous cautionLino, le rappeur d’Arsenik annonçait son retour avec un nouveau clip : La 12ème lettre. Lana del Rey s’est produite gratuitement sur la scène de l’Olympia à Paris, à l’occasion de la fête de la musique. Nas et M.I.A. se produisaient au Zénith Paris dans le cadre du festival Paris Hip Hop. Beyoncé et Jay-Z clôturaient leur tournée On The Run au Stade de France le 12 et le 13 septembre. Enfin, Rihanna tournait récemment une vidéo à Paris : R8 Experience.

Dans le monde : après 12 ans de collaborations, 50 Cent décidait de quitter le label d’Eminem Shady Record/Aftermath avant de reformer le groupe G-Unit à l’occasion du Summer Jam Festival dans le New Jersey. Vives émotions dans le milieu dancehall, Vybz Kartel écopait en avril de la prison à vie. Xscape, l’album posthume de Michael Jackson sortait le 12 mai. Le Wu Tang avait décidé de produire un seul exemplaire de leur nouvel album. Jennifer Lopez faisait son retour avec un nouvel album intitulé A.K.A., tout comme Usher qui revenait avec un nouveau single Good Kisser, ou encore Nicole Scherzinger avec son clip Your LoveNicki Minaj avait créé la polémique en novembre avec un film d’animation du titre Only, évoquant l’Allemagne nazie.

Quelques mixtapes sont sorties en téléchargement gratuit. Parmi celles-ci, on avait retenu : Ace Hood, Starvation 3, French Montana, Coke Boys 4, Wiz Khalifa, 28 Grams, 2 Chainz, Freebase ou encore French Montana, Mac & Cheese 4 : The Appetizer.

Côté MODE, Riccardo Tisci, le directeur artistique de Givenchy, a collaboré avec Nike pour une nouvelle version de la Air Force 1. Disponible en blanc et désormais en beige, la collection de sneakers a généré un franc succès. Rihanna a été élue icône mode de l’année par les CFDA Fashion Awards. Entre Fashion weeks et défilé Victoria Secret, le top model français Cindy Bruna nous a fait le plaisir de répondre à quelques questions. Kim Kardashian et Kanye West ont fait le buzz en posant pour la couverture du Vogue US magazine, avant leur mariage idyllique en Italie en mai. La Birkenstock, et les sandales dérivées, étaient de retour pour le printemps et l’été. H&M dévoilait le eshop France et sa nouvelle boutique dédiée à la maison avant de sortir sa nouvelle collection en collaboration avec le créateur Alexander Wang.

Découvrez également, ou redécouvrez, une sélection des meilleures créations présentées lors des Fashion Weeks, à commencer par celle de Paris pour la collection prêt-à-porter automne-hiver 2014/2015 (AW14/15), la collection Haute Couture AW14/15 et les tendances printemps-été 2015 vues à dans la capitale française de la mode. Urban Act’ magazine vous avez aussi permis de découvrir les backstages Givenchy AW 2014/2015 avec Kendall Jenner, Rihanna, Beth Ditto, Riccardo Tisci et Laetitia Casta, mais aussi les coulisses de Jean-Paul Gaultier, Manish Arora ou encore Alexis Mabille. L’enseigne & Other Stories ouvrait une deuxième boutique à Paris et John Galliano a été nommé le 6 octobre directeur artistique de Maison Martin Margiela.

Et le SPORT ? L’équipe de France de Handball masculine a remporté le titre européen. Basket : les joueurs de la NBA ont joué pour la première fois le All-Star Game en maillots à manches. La conférence Est remportait le match et Kyrie Irving avait été élu MVP. Joakim Noah a été lu le 21 avril meilleur défenseur de la saison régulière NBA. Les Spurs de San Antonio, avec Boris Diaw et Tony Parker avaient par ailleurs remporté le championnat NBA. Côté footballCristiano Ronaldo remportait le ballon d’or 2013 et la Coupe du monde avait été remporté par l’Allemagne, qui a battu en finale l’Argentine 1 à 0.

Et sinon, découvrez ou redécouvrez l’interview de l’artiste sétoise Vivi Mac, notamment connue pour ses portraits d’artistes food art – réalisés avec de la nourriture – et pour qui, le hip hop fait partie intégrante de ses inspirations. La finale 2014 du Juste Debout proposait deux nouvelles disciplines à savoir le dancehall et le breakdance et Paris avait accueilli en novembre la finale des Red Bull Bc One.

Rendez-vous en 2015 et bonne année ! – N.B.





PARIS ACCUEILLE LA FINALE DU RED BULL BC ONE 2014

16 11 2014

La  finale internationale de breakdance Red Bull BC One se déroulera pour la deuxième fois à Paris, le samedi 29 novembre à La Villette. Des workshops, animations et expositions investiront par ailleurs les lieux dès le 26 novembre. 

Les 2000 places mises en vente le 15 octobre, pour la dixième finale du Red Bull BC One, se sont écoulées en moins d’une demi-heure! Réputée pour le niveau élevé des participants, leur condition physique et leur technicité, mais aussi pour l’exigence de son jury, la compétition internationale de breakdance en un contre un, suscite chaque année un engouement. Après Séoul, Rio de Janeiro et Moscou, Paris accueillera pour la deuxième fois (2008) le 29 novembre 2014 à 20h30, à la Grande Halle de La Villette, les 16 finalistes sélectionnés parmi 1000 danseurs, dans plus de 50 pays. Cette année trois Français sont en lice, à savoir les b-boys Lilou, Mounir et Tonio. L’année dernière, Mounir était arrivé second derrière le coréen Hong 10.

Dès le 26 novembre, des workshops, animations et expositions investiront le pavillon Paul Delouvrier, au parc de La Villette. On pourra notamment y découvrir l’exposition photo de la Française Sophie Bramly : Walk This Way, qui met en exergue la naissance de la culture hip-hop dans le New York des années 1980. Des battles de danse seront par ailleurs organisés chaque jour dans différentes catégories : top rock, tricks, one-to-one… L’atelier Slow Motion Experience, permettra également au danseur d’apprécier sa prestation grâce à une caméra ultra slow motion qui le suit sous tous les angles. Enfin, un espace sera dédié au jeu vidéo Red Bull BC One Battle for Paris.

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de se procurer un billet pour la finale, vous pourrez suivre l’événement en direct sur www.redbullbcone.com ou en troisième partie de soirée sur la chaîne NRJ12. – N.B.

 

 

En savoir plus :
http://www.redbullbcone.com/fr/

Red Bull BC One Camp – Entrée libre :
Grande Halle de la Villette, Pavillon Paul Delouvrier – 211 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
Horaires d’ouverture : mercredi 26/11 de 14h à 20h00 , jeudi 27/11 de 17h à 23h, vendredi 28/11 de 17h à 22h et samedi 29/11 de 14h30 à 18h30.

 





‘QUAND LE HIP HOP DEVIENT ART’, LE DVD

17 06 2014

French Connection Films dévoile la sortie du DVD Quand le hip hop devient art : une réalisation signée Eric Elléna, qui nous plonge avec un nouveau regard, dans le milieu de la danse urbaine.

La France est l’un des seuls pays, où la danse hip hop se revendique comme une forme d’art à part entière, grâce notamment à ses représentations dans les théâtres et sur les grandes scènes nationales. Selon Eric Elléna : « Le hip hop est une culture d’avenir à bien des égards, elle n’a pas fini de nous étonner par sa capacité à fédérer les gens et les initiatives. […] Elle est généreuse et positive, loin des clichés qu’on associe encore trop souvent à un certain type de musique hip hop, revendicative et parfois violente ». C’est sur ces mots, que le réalisateur du projet, conclut son aventure de trois ans, à travers laquelle il a souhaité découvrir, puis raconter avec un  regard extérieur, le milieu de la danse urbaine française.

Projeté en ouverture de l’Urban Films Festival (Paris) ou encore au festival Break in the City à Pessac (33), en avril dernier, Quand le hip hop devient art est un projet de quatre films, dont Entre ciel et terre, qui nous plonge dans le travail des meilleurs groupes de breakdance (Vagabonds, Pockemon Crew, 1er Avertissement…) et des chorégraphes français de hip hop (Anthony Egéa, Mourad Merzouki…), autour de vrais rencontres, de témoignages et d’immersions. Le DVD est désormais disponible à la vente (14,95€) sur les sites frenchcx.comfnac.comamazon.fr et les boutiques spécialisées.- N.B.

 

 





NEW ERA FAIT DANSER LES TWINS

14 04 2012

La célèbre marque américaine de casquettes New Era s’est associée aux Twins : les incontestables danseurs de hip hop, pour une nouvelle campagne de publicité ‘Fly your own Flag’ réalisée par Kim Albrightes.

Les Twins mettent en avant une nouvelle ligne de casquettes signée New Era, disponible en trois coloris et en exclusivité dans les magasins Foot Locker. -N.B