Dior présente une nouvelle collection homme chic et artistique

La maison Dior a présenté vendredi sa nouvelle collection prêt-à-porter homme à l’occasion de la Fashion week de Paris. Une collection chic et sobre, qui puise son inspiration dans la haute couture et l’art.

Murs noirs, podium noir, bancs noirs. Le décor est planté pour la présentation de la collection prêt-à-porter homme Dior, automne-hiver 2019/2020, qui s’est déroulée le 18 janvier à Paris. Le message est clair. L’homme Dior se veut chic, sobre et élégant. Les mannequins arborent des costumes ou des ensembles parfaitement coordonnées, pour un look total chic ou chic décontracté. Les tons doux, eux, tirent essentiellement vers le foncé. « La gamme des couleurs célèbre les nuances chères à la maison, du bleu le plus pâle au mauve, en passant par une symphonie de gris jusqu’au bleu nuit, puis au noir », indique la marque dans un communiqué officiel. On y retrouve également des imprimés animaliers, notamment panthère « si cher à Monsieur Dior », mais aussi des motifs tigre et léopard, travaillés en maille et en fourrure intarsia.

Le chic parisien proposé par le directeur artistique de Dior Homme, Kim Jones, s’inspire de la haute couture. Des matières précieuses et des méthodes de confection ont été utilisées, à l’instar des drapés, mais aussi des cachemires, des satins de soie et des fourrures qui s’associent à des tissus techniques pour une brillance transparente. On retrouve aussi des pans de satin dans les vestes de costumes « comme si la doublure était exposée, souligne le communiqué. Cette idée est reprise par des pièces entièrement réversibles, en hommage aux créations couture, qui se doivent d’être aussi parfaites à l’intérieur qu’à l’extérieur. »

Ce qui fait la force de cette collection, c’est bel et bien le mélange entre la tradition et le patrimoine de la maison, et l’innovation et le renouveau proposé par Kim Jones. « L’inspiration tout entière vient de l’histoire de Dior, de ses emblèmes et de ses codes vus à travers un prisme nouveau », lit-on dans le communiqué. Pour sa deuxième collection sous la maison Dior, Mister Jones a également tenu à mettre en avant l’art… sous toutes ses coutures.

Quand l’art s’en mêle

Kim Jones a exploré la vie de Christian Dior, et s’est inspiré de sa première vocation de galeriste exposant les avant-gardes de son temps. Le directeur artistique a ainsi choisi de collaborer avec l’artiste contemporain américain Raymond Pettibon, à travers des dessins choisis dans son œuvre, ainsi que des créations spécialement imaginés qui ont été travaillés en imprimés, en mailles, en jacquards et en broderies. On y retrouve même « un visage (qui) évoque celui de la Joconde » ou encore « un regard fixé vers le futur sur un ciel impressionniste », précise le communiqué. Autant de références à l’histoire de l’art qui rejoignent l’univers Dior.

« Comme une série de tableaux vivants évoquant les salons de couture d’autrefois à une échelle grandiose », les mannequins, eux, étaient statiques et avançaient grâce à un tapis roulant de 76 mètres de long. « Après les statues monumentales des deux dernières saisons, ce sont tous les mannequins qui prennent ici des poses sculpturales, rappelant la puissance des marbres antiques », ajoute Dior. Une nouvelle manière de perpétuer la vision artistique de la maison. – Nadia B.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s