RETOUR EN PRISON POUR LACRIM

10 11 2015

Le 20 mars dernier, nous apprenions que Lacrim risquait jusqu’à 3 ans de prison ferme pour détention d’arme à feu. Ses empreintes ont en effet été retrouvées sur une kalachnikov, qui a été utilisée dans un de ses clips et retrouvée plus tard dans un appartement lors d’une affaire de stupéfiants à Marseille. Le rappeur s’est rendu hier au commissariat de l’Haÿ-les-Roses (94) pour purger sa peine.

L’affaire n’est pourtant pas récente, il s’agit même d’une enquête menée avant sa première incarcération pour vol a main armée (2013). Quoi qu’il en soit, fidèle à lui-même et ses principes, Lacrim ne s’est pas laissé avoir si facilement et a donc décidé de fuir le pays, afin de pouvoir honorer les termes de son contrat avec sa maison de disque Def Jam France. Pari risqué, mais tenu. Avant même le début de sa carrière dans le rap, Lacrim s’est forgé une image de vrai gangster comparable aux films de mafioso. Plus ou moins en cavale hors de l’État, le rappeur a pu achever sa mixtape R.I.P.R.O Volume 1, disponible depuis le 1er juin.

Dans une interview pour Clique en mai 2015, Lacrim explique clairement les raisons de cette affaire. « J’ai pris 3 ans de prison parce que j’ai posé ma main sur une arme. J’étais incarcéré précédemment pour un vol à main armée. J’ai pris 4 ans dont 2 ferme, parce qu’ils croyaient en ma réinsertion. Cette [nouvelle] affaire date d’avant mon incarcération et on me met 3 ans ferme. Je ne comprend plus rien. […] Je suis déjà réinséré, tu veux faire quoi avec moi ? Alors, sinon, vous voulez prendre le risque que je rentre en prison, que je perde tout et qu’à ma sortie je sois de nouveau livré à moi-même. Je suis un être humain, comme tout le monde, je peux péter les plombs et en avoir marre. J’ai fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là. »

Lacrim, âgé de 30 ans et père de deux enfants, garde son sang froid face à cette peine qui l’attend et qui pourrait bien lui coûter cher. « Le rap c’est une profession, je travaille, je nourris ma famille. […] Je ne suis pas en cavale, j’ai des choses à préparer et après je vais me rendre de moi-même, je vais pas attendre qu’on m’attrape. », avait-il déclaré au média Clique. « Ces trois ans que j’ai pris sont en train de tuer ma vie. Les avantages de la musique c’est bien mais il y a beaucoup trop d’inconvénients. » 

En tant qu’homme de parole, c’est pour le journal Le Parisien daté du 9 novembre, qu’il a tenu à s’exprimer : « La décision était prise depuis bien longtemps. […] Ma fille vient de naître il n’y a même pas deux semaines, j’ai pu la voir un petit peu. Voilà, le plus important maintenant c’est que je dois payer cette dette. »

Le chapitre se termine donc pour Lacrim. Durant cette période, il aura su honorer les termes de son contrat en enregistrant deux projets pour cette année : R.I.P.R.O Volume 1, ainsi que R.I.P.R.O Volume 2, disponible le 11 décembre. Après la vidéo de Gustavo Gaviria, Lacrim enchaîne les publications avec la mise en ligne de son nouveau clip Poutine. – Aaron.

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :