FUNCH CURIER, CRÉATEUR DU MASSY ALL STAR

27 07 2015

Le 21 juin Massy fêtait l’été, mais pas seulement. Le gala de basketball Massy All Star avait lieu pour la deuxième année consécutive au centre omnisport Pierre de Coubertin (91). Près de 800 spectateurs ont suivi le match, qui a opposé des basketteurs de l’E.S. Massy à une sélection de joueurs professionnels, dont Pape Sy, sélectionné par les Atlanta Hawks en 2010 (draft NBA). À l’origine du projet, Funch Curier, Massicois de 28 ans. Il nous explique en détails pourquoi il a créé ce gala et quels sont ses prochains objectifs.

 

Depuis quand existe le Massy All Star et pourquoi l’as tu créé?
J’ai eu l’idée de mettre en place cet événement à mon retour de Guadeloupe, en été 2013, après un séjour d’un an et demi. Je l’ai créé pour mettre en avant les sportifs de Massy qui avaient percé et qu’on ne connaissait pas. Ils étaient un peu trop dans l’anonymat. Moi je les connaissais et je connais leur parcours parce que je les suis et je les contacte régulièrement, mais même le grand public de Massy n’était pas au courant de leurs réussites. Les jeunes joueurs du club ont également besoin de personnes auprès de qui s’identifier.

Quand tu dis mettre en avant des sportifs, ce sont essentiellement des basketteurs?
Dans un premier temps ce sont des basketteurs. Cette année je voulais faire un petit clin d’œil aux handballeurs de Massy qui ont terminé troisième de leur championnat de D2, mais finalement on n’a pas pu les rassembler. J’aimerais bien faire évoluer le gala pour qu’il devienne un jour un lieu de rencontre pour tous les sportifs de Massy qui percent à haut niveau.

Et pourquoi as-tu choisi d’organiser ce gala à Massy?
Je suis né à Massy, je coache à Massy, je joue à Massy, c’est ma ville! J’y suis vraiment attaché. Après, le gala Massy All Star c’est un de mes projets, j’en ai plein d’autres. Je n’ai pas envie de m’arrêter qu’à cette ville, je voudrais m’exporter sur tout le territoire français, voire à l’étranger. Pour l’instant le basket c’est ma priorité, c’est ce qui m’inspire, après j’ai des idées dans tout.

Tu pratiques toi-même le basketball, mais depuis combien de temps?
J’ai commencé dans la rue quand j’avais 8 ans et je joue en club depuis l’âge de 11 ans. D’ailleurs, j’essaie de relancer le basket de rue, surtout à Massy. Quand j’étais petit ça jouait vraiment bien et quand les jeunes s’inscrivaient en club, ils avaient déjà les bases. Dans la rue, il y a aussi un côté instinctif et créatif qu’il n’y a pas en club, ça se voit dans la formation des joueurs à haut niveau.

Pour cette 2ème édition du Massy All Star, quel bilan dresses-tu?
Cette année on a certainement dépassé les 800 personnes, je n’ai pas de chiffres exacts, mais j’ai l’impression qu’il y a eu plus de monde. La salle était pleine du début jusqu’à la fin. Sinon, je dirais que j’étais dans la continuité par rapport à l’année précédente. Mais je commence déjà à réfléchir aux futures animations. J’ai un regard très critique sur ce que je fais en général, dès que la première édition était terminée je savais déjà ce que j’allais corriger.

Qu’aimerais-tu corriger justement pour les prochaines éditions?
Je voudrais qu’il y ait plus d’interactivité avec le public, donc on verra avec l’animateur comment on s’organise. En amont, je voudrais vraiment que le show soit prêt. De mon côté, ça signifie être mieux entouré, constituer une équipe bien structurée le jour J. Je n’ai fait que courir lors de ces 2 premiers galas! Je n’ai pratiquement rien vu du show.
Pour les animations on verra. Peut-être du double dutch (sport avec 2 cordes à sauter), ça me tentait déjà cette année. Sinon je souhaiterais collaborer avec des sponsors pour que les joueurs aient aussi un intérêt à venir. Pourquoi ne pas donner le nom du sponsor au gala, ça ne me dérangerait pas.

Il existe plusieurs événements basket dans la région, qu’est-ce qui différentie selon toi le Massy All Star?  
Je commence à m’installer dans l’événementiel, je ne suis pas encore dans la compétition. Mais ma première fierté c’est d’avoir créé un grand événement en banlieue sud. La plupart des shows se trouvent soit sur Paris soit en banlieue nord. Après on ne réinvente pas les choses, ce que j’ai mis en place ça a certainement été fait de manière différente. Mais ma signature c’est vraiment de prendre soin des détails et d’apporter un show professionnel. J’ai envie que le public se dise que le Massy All Star c’est un événement qu’on réserve chaque année.

Quels sont tes projets?
Je vais me mettre à mon propre compte dès maintenant. J’aimerais continuer à faire de l’événementiel autour du sport, mais le basketball c’est ma base. J’aimerais créer un camp de basket, certainement sur Massy. J’ai aussi envie de faire des tournois avec des échanges, par exemple organiser un gros tournoi à Paris, un autre en Afrique, un en Guadeloupe et réunir les trois vainqueurs. Après j’aime beaucoup l’audiovisuel, j’ai fait des études dans ce domaine. J’ai envie de faire un maximum de vidéos pour mettre en avant nos sportifs et voir comment ils se préparent et s’entraînent. Après j’ai d’autre idées, mais il faudrait que je les mette à plat.

Un dernier mot?
Je voudrais déjà remercier les basketteurs qui ont participé au show et qui ont joué le jeu, mais aussi le public qui est venu en grand nombre et de toute l’Île-de-France. J’espère qu’on va pouvoir pérenniser l’événement sur une troisième, quatrième, cinquième édition,… et avoir autant de monde et toujours autant de grands noms sur le terrain. – N.B.

 

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :