DESPO RUTTI DÉVOILE SON NOUVEAU PROJET : ‘CLÉ BOA’

6 06 2015

Despo Rutti fait son grand retour avec Clé Boa, son dernier EP disponible en téléchargement gratuit. L’occasion pour Urban Act’ magazine d’écouter et de décrypter le nouveau projet. Retour sur le parcours d’un rappeur atypique.

Depuis l’album Convictions Suicidaires (2010), on n’avait pas entendu Despo Rutti en solo ! C’est en 2014, qu’il a annoncé son retour avec le titre Majster, qui sera présent sur l’album du même nom. Un an plus tard, son EP Clé Boa est disponible en téléchargement gratuit sur le site Haute Culture.

« Clé Boa » est un thème souvent abordé par des chanteurs congolais. Un terme qui désigne une étreinte sulfureuse entre un homme et une femme, mais avec une certaine notion de danger. Pour Despo, cette femme serait la musique. Il l’étreint si fort qu’il l’étouffe, ou bien serait-ce la musique qui étreint Rutt’s ? Une énigme, qui se concrétise dans le premier morceau : The Artist, où il nous décrit les différentes émotions et sentiments que ressentent tous les artistes. Le morceau se conclut par une superbe instru produite par Nerubi, qui a d’ailleurs composé toutes celles de l’EP. Le clip du deuxième titre de l’album : Débat, a d’ailleurs été récemment mis en ligne. Évocateur et explicite, il n’y a pas de tabous chez Rutt’s, il aime parler de ce qui dérange : « On se fait la guerre entre étrangers pour changer. Je suis peut-être sorti avec des Maghrébines par goût du danger ».

 

Le morceau coup de cœur d’Urban Act’ va pour Lettre à France, où Nerubi a utilisé un sample de Michel Polnareff. Ce dernier aura même retweeté le live de Despo en direct de la radio Générations. Le second coup de cœur va pour l’avant-dernier titre : Couronne parisienne. Une instru qui s’adapte parfaitement à Despo Rutti, tout comme la punchline de conclusion  : « Il m’appelle le philosophe du ghetto. J’bois à la tienne. Je voulais qu’ils retiennent que ‘Nique ta mère’ est une insulte Freudienne ». Clé Boa n’est que le prémice d’un futur projet encore en travaux, Majster. À une période où le rap de gangster prend de plus en plus d’ampleur cela fait du bien d’entendre un rap, certes dur et agressif, mais qui a le mérite de nous remettre les pieds sur Terre.

Retour sur son parcours

Despo Rutti a commencé le rap en 1996. Invité sur divers projets, il reste encore assez peu connu, mais se fait de plus en plus remarquer dans le milieu underground. C’est en 2006 qu’il se fait connaître d’un plus grand public avec son titre Arrêtez, sur la compilation Hostile 2006, titre devenu un classique pour les amateurs du genre. Dans la même année, son premier album Les Sirènes Du Charbon voit le jour. On découvre alors qui est réellement Despo Rutti : un rappeur sujet à la controverse sans jamais chercher le buzz. Pour preuve, la couverture de son album, une photo d’un enfant noir sur son vélo entouré de CRS, a fait parler de lui jusqu’au siège d’un syndicat de police. Prise lors d’une expulsion d’immigrés, Despo sera condamné à verser 40 000 euros d’amendes aux CRS pour « atteinte aux libertés individuelles et aux droits à l’image », tandis que le photographe anonyme n’a jamais été mis en cause.

Peu importe, Despo ne lâche pas prise ! En 2010, il sort son album Convictions Suicidaires, un album qui se veut sombre mais engagé, du moins en ce qui concerne ses motivations et ses idées. Comme à son habitude, il s’occupe seul des 14 morceaux qui composent l’album, un seul featuring est présent, celui avec Nessbeal. « Les feat’ j’en fait quand je sens un challenge. Faut savoir que j’écris pas beaucoup, les idées que j’ai je les garde: si je faisais 15 feat’ il n’y aurait pas d’album ! Ou alors je bâclerais mes collaborations et j’aime pas ça », déclare-t-il dans son interview pour Noisey.

Depuis, Despo Rutti a travaillé sur un nouvel album, intitulé Les Funérailles des Tabous, mais pour diverses raisons, l’album n’est pas sorti, le seul titre disponible est Apocalypto.
Il signe chez Y&W en 2013, et participe au projet Jamais 203 aux côtés de Guizmo et Mokless. Une expérience enrichissante qui lui a permis de toucher un public nouveau. Cependant, son public fut rétissant à l’écoute des diverses pistes, Despo le sait, et juge avoir été un peu égoïste vis-à-vis de ses fans. Mais peu importe, le projet fonctionne et Despo évolue toujours et prépare du nouveau pour l’avenir. Clé Boa et son prochain album sortiront sous le label Y&W.

Sa rime percutante et son style agressif attirent l’attention sur ses propos, mais son originalité autant dans la forme que dans le fond, lui valent parfois les critiques d’un public hostile à son style. En effet, si vous vous attendez à entendre des rimes bien carrées qui tombent sur la mesure, passez votre chemin. Despo Rutti connaît très bien le rap, ses bases et ses règles, mais il s’en affranchit totalement. Un début de rime va déborder de la mesure, mais sera rattrapé sur la demi-mesure suivante. Il brise ses mots et violente l’instru, pour un résultat unique. En toute franchise, il est impossible de comparer son style de rap à un autre artiste en France.
Il ne faut pas voir en Despo un rappeur qui cherche à provoquer gratuitement, ses phrases chocs doivent faire réfléchir son auditeur plutôt que l’effrayer. La diversité des sujets qu’il aborde montre qu’il cherche à comprendre et essayer de faire comprendre comment fonctionne notre système. En effet abordant des thèmes sur les escroqueries politiques, l’hypocrisie de la religion en passant par les petite magouilles de la rue, personne ne passe à travers les mailles de Despo. – Aaron.

 

En savoir plus :
Découvrez ou redécouvrez l‘interview de Despo Rutti pour Urban Act’ magazine (2013)


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :