TENNIS : LA FRANCE CHUTE EN FINALE DE COUPE DAVIS

24 11 2014

Du 21 au 23 novembre, c’est une grande fête qui devait avoir lieu au stade Pierre Mauroy de Lille pour la finale de la Coupe Davis, entre l’équipe de France de tennis et celle de la Suisse. Mais celle-ci s’est rapidement transformée en cauchemar pour des Bleus complètement dépassés par l’événement.

La finale de la Coupe Davis a débuté ce vendredi 21 novembre devant 27 432 spectateurs, un record pour une finale. Pour cet événement majeur du Tennis mondial, auquel la France n’a plus participé depuis 2010, c’est Djo-Wilfried Tsonga qui a ouvert le bal. Le numéro 1 français (12ème mondial) était opposé au Suisse Stanislas Wawrinka, 4ème mondial, pour un match déjà décisif dans la conquête du saladier d’argent. Le dernier vainqueur de l’Open d’Australie partait logiquement favori dans cette confrontation. Mais à l’issue de la rencontre, on pouvait se dire que c’est Tsonga qui est passé à côté, tant il a paru incapable de faire le poids face à Wawrinka. Une défaite en 4 sets (6-1, 3-6, 6-3, 6-2) qui a sonné comme une claque pour le Français.

C’était donc à Gaël Monfils de redresser la barre le soir même pour éviter une situation difficilement rattrapable pour les Bleus. Le Français faisait face à l’arme fatale des Suisses, Roger Federer. L’imbroglio autour de la participation du n°2 mondial durant une semaine a donné une lueur d’espoir au camp bleu. Et même si celui-ci a finalement participé à cette finale, c’est fort logiquement qu’il s’est incliné, encore diminué par une blessure, face à Gaël Monfils (6-1, 6-4, 6-3).

Les compteurs étaient donc remis à zéro au moment d’aborder le double pour le 3ème match. Côté suisse, il ne faisait aucun doute que la paire Federer-Wawrinka allait officier pour apporter le second point aux Helvètes. Côté français en revanche, ce fut l’incompréhension totale lorsque la paire Benneteau-Gasquet a été annoncée. Le capitaine Arnaud Clément, a pourtant déclaré ne pas avoir pris la décision au dernier moment : « Richard et Julien savaient hier soir qu’ils allaient jouer ensemble ». C’est donc dans cette incompréhension que s’est disputée la troisième manche de cette finale. Mais en dépit d’une envie de bien faire et d’un public à bloc, la paire française a du s’incliner face à des Suisses beaucoup trop forts, en 3 sets (6-3, 7-5, 6-4).

Le capitaine Arnaud Clément avouera plus tard avoir volontairement fait durer l’intox autour du n°1 français et que, jusqu’au dernier moment, rien n’était encore établi : « C’est un jeu de poker, on ne peut parfois pas divulguer des informations », a t-il annoncé.

L’avenir de l’équipe de France était donc entre les mains de Richard Gasquet pour tenter de revenir au score et obtenir un ultime match, tandis que Roger Federer avait l’occasion de clore définitivement les débats. L’espoir a été de courte durée, tant le Suisse a été expéditif face à son adversaire avec une victoire en 3 sets (6-4, 6-2, 6-2). Il a donc permis à son équipe de remporter la 1ère Coupe Davis de son histoire après un échec en 1992. C’est le seul titre qui manquait à son palmarès déjà hors-norme, ce qui le place définitivement comme le meilleur tennisman de tous les temps.

Pour les Français, c’est une nouvelle déception après celle de 2010 en Serbie. Il faudra donc attendre avant un dixième titre dans la compétition. Mais le sentiment qui prévaut à l’issue de cette finale, c’est que les Bleus n’ont jamais semblé en mesure d’être à la hauteur de cet événement, comme en témoigne la débâcle de Richard Gasquet face à Federer, l’imbroglio autour de Tsonga ou encore les larmes de ce dernier au moment de l’hymne national. – J-L Blé.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :