GONZO DE SPACE MONKEYS

28 04 2013

Vous avez sans doute déjà vu Sam’s, Ol’Kainry, Kaaris ou bien Soprano porter un vêtement Space Monkeys, mais savez-vous que la marque vient de Bordeaux? Créé en 2008 par Julien et Maxime, deux jeunes Toulousains, Space Monkeys est la marque urbaine en plein essor, qui ne passe pas inaperçu. Histoire d’en savoir un peu plus, c’est à Gradignan, non loin de Bordeaux, qu’Urban Act’ s’est rendu dans les locaux de l’enseigne, pour y rencontrer Julien (Gonzo), qui nous explique son aventure…

 

Comment a débuté l’aventure Space Monkeys?
Moi et Maxime, un ami de longue date, nous avions eu l’idée de créer une marque de vêtements et on a choisi de reprendre le terme Space Monkeys, qui vient du film Fight Club, que nous adorons.
Un an après, en 2008, nous avons décidé de déposer la marque et on a commencé à récupérer des t-shirts vierges que l’on floquait par la suite. On en a vendu à Toulouse et à Hossegor et quand une clientèle a commencé à se constituer, on a rapidement évolué. Mais c’est vraiment depuis un an et demi, qu’on a officialisé la marque en lançant sa commercialisation, ici, à Bordeaux. Avec Maxime, on s’occupe surtout du graphisme et du design, nous créons nous-même les produits, on se fie pour cela à notre propre instinct.

Comment définirais-tu la marque?
Space Monkeys c’est une marque urbaine qui touche tous les domaines liés à la culture urbaine, c’est un crossover de la culture street. On essaie de ne pas toucher que le hip hop, c’est pour ça que notre clientèle est assez diversifiée. Il y a des influences de partout et on trouve principalement l’inspiration dans la rue, on propose différentes gammes : skate, trendy, hip hop…
La ligne de vêtements est essentiellement masculine. On avait fait une ligne féminine mais c’était assez compliqué, les femmes préfèrent s’approprier elles-mêmes les vêtements d’hommes, par exemple, elles coupent et recréent à leurs manières les débardeurs et les t-shirts.

 

Vous êtes originaires de Toulouse, pourquoi avez-vous choisi de vous installer à Bordeaux?
Notre projet a débuté à Toulouse, où à l’époque, on avait d’autres associés, mais finalement ça ne s’est pas passé comme on l’aurait voulu. On a par la suite rencontré Laurent (Stricly Koncept, Bordeaux), qui travaille comme agent auprès de plusieurs enseignes dans toute la France. Il avait repéré nos t-shirts et nous a parlé d’une personne qu’il connaissait sur Bordeaux. Il nous a mis en realtion et on a rapidement travaillé ensemble. Je suis arrivé à Bordeaux en septembre 2011 et Maxime est arrivé après, le but étant de suivre notre rêve.

Le singe est souvent présent dans l’univers de la marque (campagnes publicitaires, motifs de t-shirts…) pourquoi avoir créé tout un univers autour de cet animal?
Dès le début, Gonzo était la mascotte de la marque, ça apportait de l’originalité et on a voulu développer tout un univers autour de lui, mais aujourd’hui il est moins présent. Le concept de Space Monkeys invitait l’humain à revenir à ses instincts primitifs et à une certaine liberté, dans la société actuelle influencée par la consommation, mais c’est surtout l’idée plus que le style vestimentaire.

 

Depuis sa création, quelle a été l’évolution de Space Monkeys?
Au début, on faisait surtout des t-shirts avec des messages assez explicites qui comportaient des femmes nues. Pour se faire remarquer, il faut faire des messages qui choquent et ça apporte un côté original.
On a ensuite commercialisé des sweats puis des casquettes et maintenant on propose une gamme de vêtements plus sobre mais toujours de qualité, avec des pantalons, des shorts, de la bagagerie, des accessoires…
Chaque saison, on participe au salon professionnel de la mode à Berlin, le Bright Tradeshow, ça nous a permis de trouver des agents un peu partout en Europe. Aujourd’hui, on vend par exemple en Espagne, en Belgique, en Suède, aux Pays-Bas… mais pour l’instant nous n’avons pas de points de vente en Angleterre, les pays insulaires sont plus difficiles à accéder.

 

Plusieurs artistes portent déjà des vêtements Space Monkeys, peux-tu nous en dire plus?
Sur Bordeaux, il y a Sam’s et Tarik, tous deux rappeurs. Sinon il y a Soprano, Ol’Kainry, Akhenaton et Shurik’n du groupe IAM, Kaaris, Jonathan Jean Philippe (skate), Blackapar, Billy Bats, Degom, DJ Skillz, DJ Kimfu…
Les artistes adhèrent complètement au délire et ça se fait de manière simple. On leur donne des sapes mais on ne les oblige pas à les porter, c’est selon leurs envies. Il n’y a pas de contrats qui nous lient à ces artistes, on préfère les rapports humains.

 

Où peut-on trouver les articles Space Monkeys sur Bordeaux?
Mis à part le site internet Space Monkeys, on peut retrouver la plupart de nos articles dans les boutiques Strictly Koncept, Wrung store et Street Univers (Mérignac).

Quels sont vos projets?
Space Monkeys c’est une marque assez jeune qui évolue rapidement mais pour l’instant on essaie de se stabiliser. On a récemment collaboré avec l’artiste bordelais Grems (rappeur et graffeur) pour un t-shirt et une casquette. Sinon, on va prochainement tourner un clip à Amsterdam, pour promouvoir la collection actuelle « weed » et on ira ensuite à New York, pour réaliser un clip avec le rappeur Kid Daytona, qui est en train de monter aux États-Unis. On vient également de finir la collection printemps-été 2014.

L’un de nos objectifs serait de vendre aux États-Unis et encore mieux d’être présent sur tous les continents, on a eu des touches mais on a encore des choses à maîtriser. On se concentre d’abord sur l’Europe, ensuite on verra. On aimerait aussi à l’avenir avoir des boutiques franchisées Space Monkeys. – N.B.

 

 

……………………………………………………..

> Space Monkeys I 90 Till Infinity x Ol’Kainry x Just Music Beats <

 

> Pull Disobey / Space Monkeys dans le clip de Kaaris – Zoo <

 

En savoir plus :

 Site officiel SPMK

 Leur Facebook

 Leur Twitter


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :