DESPO RUTTI

20 02 2013

Connu depuis près de 10 ans et reconnu comme l’un des piliers du rap français, Despo Rutti est sur le point de sortir son prochain album. Après un petit tour d’horizon, l’année 2013 semble marquer un tournant pour Rutt’s, qui est bel et bien de retour sur la scène hip hop.
C’est à Bordeaux qu’Urban Act’ l’a rencontré, et plus précisément à la sortie de son concert avec Guizmo et Talents d’Achille, le temps de revenir sur son parcours et de connaître ses projets actuels.

 

Comment définirais-tu ton style musical?
Je fais du rap assez dur et qui se veut réaliste.

Tu es l’une des figures emblématiques du rap français, quels ont été tes débuts? Retrace-nous ton parcours.
J’ai commencé le rap en 1996 avec des potes et trois ans après, en 1999, j’ai enregistré mes premiers sons, j’avais sorti à cette époque quelques titres en format cassette. J’ai ensuite connu une petite traversée du désert de deux ans, puis j’ai finalement repris le rap en collaborant sur de nombreux projets. J’ai notamment travaillé avec le label Hematom Concept (Tandem…), de là sont nés quelques apparitions sur la compilation Résurrection et sur Patrimoine du ghetto de Mac Tyer et Jo Le Balafré (2005).

En 2006, je me suis fait connaître grâce au morceau Arrêtez présent sur la compilation Hostile 2006, j’ai par la suite sorti le double CD Les sirènes du charbon qui comprend un EP de 9 titres et un street album de 25 titres, c’était mon vrai premier projet et j’étais fier, il a bien tourné.

J’ai, entre temps, participé à des enregistrements et j’ai collaboré avec plusieurs artistes, j’ai par exemple travaillé avec AP du 113, Kennedy, Booba (Trashhh sur Autopsie Volume 3). J’ai ensuite sorti mon album Convictions suicidaires en 2010, je dirais que par rapport aux projets précédents, il y a eu une certaine évolution et l’album était techniquement plus affûté. Le public a beaucoup aimé. À l’époque, je n’avais pas pu faire de promotion à cause de soucis de santé, mais c’est un album qui a marqué.

 

Quels sont tes projets actuels?
Les aléas de la vie ont fait que depuis quelques années je n’ai pas sorti de projet solo, mais je reviens, je suis sur mon prochain album. Je fais également des scènes et des enregistrements, notamment avec Mokobé, Mystik, Rim’K ou encore Guizmo. Je prévois des clips aussi, le dernier en date est Apocalypto.

Ton public attend le prochain album, peux-tu nous en dire plus?
Mon album sortira dans les bacs courant 2013. Au niveau du contenu, il sera plus musical et plus clair et il y aura des artistes surprises…

Qu’as-tu pensé du public bordelais?
J’étais déjà venu à Bordeaux en concert à plusieurs reprises, le public est très réactif et positif, j’aime bien. – N.B.

Despo Rutti @Tape show #2 – Rock School Barbey (Bordeaux)
21/12/12

 

………………………………………………..

> Clip de Apocalypto <

 

> Clip de Dangeroots, extrait de Convictions suicidaires< 

 

> Clip de Arrêtez, extrait de Hostile 2006 <

 

En savoir plus : 

 Son site officiel

 Son Facebook

 Son Twitter


Actions

Information

2 responses

11 04 2014
DESPO RUTTI, LE TITRE ‘MAJSTER’ | Urban Act'

[…] Rutti nous l’avait annoncé lors d’une interview, son prochain album solo est en pleine préparation. Initialement prévu pour l’année 2013, […]

7 06 2015
DESPO RUTTI DÉVOILE SON NOUVEAU PROJET : ‘CLÉ BOA’ | Urban Act'

[…] En savoir plus : Découvrez ou redécouvrez l‘interview de Despo Rutti pour Urban Act’ magazine (2013) […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :