KEURSPI

3 12 2012


C’est en terre bordelaise qu’URBAN ACT’ est revenu afin de rencontrer Keurspi, un artiste de la scène hip hop reconnu pour son aisance lyricale et sa facilité de débit. Après trois ans de travail, ce rappeur à talent vient enfin de sortir son projet : Le Lab’Oratoire et il ne compte pas s’arrêter là. Zoom sur le parcours et les projets de l’un des phénomènes actuels du rap bordelais.

 

Raconte-nous tes débuts et ton parcours en tant qu’artiste hip hop?
J’ai commencé le rap assez tard, vers 14-15ans et je suis vite tombé dedans en tant qu’acteur. En 2001, j’ai commencé à monter un groupe avec des potes du lycée (Blaye) et c’est notamment grâce à Fayçal, un rappeur bordelais qui se base essentiellement sur l’écriture, que j’ai eu envie à mon tour d’écrire.
Arrivé à la fac, le groupe s’est finalement dissout et j’ai par la suite fait des soirées slam à la Dibiteri de Bordeaux. J’y ai rencontré plusieurs personnes, dont Simon, un rappeur sénégalais. C’est comme ça que s’est créé par affinité le crew 99 Pro-G en 2004, qui est ensuite devenu un collectif de 12 membres avec Simon (le leader), Black Kent, des MC’s, des producteurs et des beatmakers. On a sorti en 2007 l’album ‘Hip hop Resurrection’ qui a fait un gros buzz. À l’époque, il n’y avait pas encore tous ces réseaux sociaux comme Facebook… et je pense que ça aurait pu aller plus loin et créer un buzz à un niveau plus large.
En 2008, Simon est reparti au Sénégal et Black Kent a commencé à faire sa carrière solo, donc c’est vraiment fin 2009 que j’ai commencé ma propre carrière.

Comment s’est par la suite déroulée ta carrière solo?
Il faut savoir que le freestyle One shot a été le déclencheur de ma carrière solo. Depuis ce temps, je suis sur le projet de la mixtape Le Lab’Oratoire avec toute une équipe : la Keursteam, elle est composée de DJ Saï Saï, de Fleyo, de DRBX, de Valentin Campagnie (photographe), de Guillaume Agostini (vidéo) et bien d’autres, ce sont tous ces gens qui poussent le truc.

On a fait pas mal de concerts et de premières parties dans la région et sur Paris (Youssoupha, Guizmo, Rick Ross, Dope D.O.D…). Le but c’était vraiment de taper à Bordeaux, mais aujourd’hui on commence à faire le tour donc j’essaie d’avoir des connexions ailleurs. On peut dire que Le Lab’Oratoire c’est l’aboutissement de 10 ans de rap.

 

Tu as sorti ta mixtape ‘Le Lab’Oratoire’ le 23 novembre, peux-tu nous en dire plus sur ton premier projet?
Le Lab’Oratoire c’est ma carte de visite, ça montre ce dont je suis capable de faire. La mixtape comprend 22 morceaux avec du freestyle sur la face B et autant de morceaux sur la face A (versions originales). Elle a été mixée par Dj Nedu et du début à la fin les titres s’enchaînent comme un mix.
Beaucoup de gars du 99 Pro-G sont présents mais il y a d’autres artistes, comme Shanaya (R’n’B), Ramy Raad (reggae) ou encore Kool A (soul) ;  il n’y a pas que du rap, c’est vraiment un projet musical varié et ouvert.
La mixtape est disponible en téléchargement gratuit et on prévoit également de vendre le projet en format CD et sur iTunes, afin que les gens puissent soutenir ; il y aura des inédits et les morceaux seront en entier.
Pour l’instant, les réactions sont super positives, ça me gêne même. J’aime bien quand il y a des critiques.

 

Quels sont tes projets à venir?
On part à Dakar du 22 décembre jusqu’au 7 janvier et je vais retrouver Simon, qui est actuellement une star dans son pays. Je vais y faire des passages télé et radio pour la promotion de ma mixtape. Sinon, je suis sur le projet d’un concert Keurspi au mois de mars à la Roch School Barbey à Bordeaux, mais le but c’est aussi de faire connaître le projet ailleurs, à d’autres personnes que les Bordelais. J’ai notamment des scènes prévues à Toulouse, Angers, Paris, Marseille, Nantes ou encore Poitiers. Les réseaux sociaux sont utiles, mais ce qui est important c’est le contact réel avec le public grâce aux scènes.

On a eu des difficultés à sortir Le Lab’Oratoire, ça a pris du temps à cause des aléas de la vie. Maintenant que la mixtape est sortie, on enchaîne. Je suis déjà sur l’album et si tout se passe bien, il devrait sortir en septembre 2013.
Des clips vont bientôt arriver dont celui de ‘Elle’ en featuring avec Kool A et des t-shirts Keurspi sont toujours disponibles sur mon site officiel et au magasin Jamrock, rue Sainte-Catherine à Bordeaux. – N.B.

 

 

………………………………………………..

> Clip de One Shot (freestyle) <

 

> Clip de Exercice de style <

 

> Clip de L’alchimiste feat. DRBX<

 

En savoir plus :
http://keurspi.com/ (Téléchargement du Lab’Oratoire)


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :